Serres Mazel

A l'origine, ces serres étaient vouées à la culture des espèces fragiles.

Les serres Mazel, protection pour les végétaux sensibles

En 1860, Eugène Mazel entreprend la construction de serres dotées d'une armature de fer en forme d'ogive surbaissée reposant sur des murets de pierre. Les serres de Prafrance témoignent de l'engouement pour les plantes tropicales qui saisit l'Europe dans la seconde moitié du XIXe siècle.

Les serres d'Eugène Mazel

La serre chaude

Au fond de la serre chaude, la cascade en rocaille diffuse l'humidité nécessaire aux feuillages des plantes de forêts ombrophiles.

La serre froide

Une serre froide, adossée au mur d'enceinte, permettait autrefois de placer à l'abri du gel les végétaux sensibles. Les serres du domaine ont été restaurées en 1949 et 1995.

Véritable théâtre végétal, des plantes remarquables s'y succèdent au fil des saisons.