Le labyrinthe

Le labyrinthe végétal, un moment unique pour petits et grands au milieu des haies de bambous.

Symbole de l'initiation, du cheminement vers la connaissance, le labyrinthe végétal est aussi une métaphore du voyage, celui par exemple qui mène à Prafrance près d'Anduze par la voie des plantes : de l'Orient vers l'Occident.

Traditionnellement conçu en Europe avec des charmes, des buis ou des ifs, le labyrinthe est ici composé d'une espèce de bambou japonais, le Semiarundinaria makinoï, dont la végétation dense à branches latérales courtes se prête parfaitement à la taille en haie.

Le labyrinthe de bambous amusera petits et grands !

Le labyrinthe végétal en bambous

Créer une haie de bambous

La plupart des bambous peuvent être conduits en haie. Les principaux avantages des haies de bambous sont la rapidité de constitution, la persistance du feuillage, la souplesse de conduite, et une homogénéité garantie. 

Le bambou, une espèce à croissance rapide

Même si l'on ne peut pas dire avec précision la hauteur que va gagner chaque année une haie de bambous de plantation récente - car cela dépend des conditions locales (sol, climat), des variétés choisies, ainsi que de l’entretien - peu d’autres végétaux peuvent rivaliser en rapidité de croissance avec les bambous. Il est raisonnable de s’attendre à 1 mètre de gain en hauteur chaque année pour certaines variétés moyennes ou géantes.

La persistance du feuillage 

Ne vous inquiétez pas si vous voyez les feuilles de vos bambous jaunir et tomber, elles se renouvellent progressivement tous les ans au printemps. Ce privilège n’est pas réservé uniquement aux bambous. Ils se distinguent cependant de leurs concurrents par la couleur quasi printanière et la légèreté de leur feuillage.

Tailler une haie de bambous

Une haie de bambous peut être laissée libre ou taillée. La taille peut concerner la hauteur ou les côtés, ou les 2 à la fois.

L’intérêt chez les bambous est qu’une seule taille annuelle suffit. Elle se pratique lorsque les nouvelles tiges ont terminé leur croissance, juste au moment du développement des feuilles. Un autre avantage non négligeable est la hauteur de taille qui peut varier d’une année à l’autre. Des bambous accepteront sans rechigner d’être taillés par exemple une année à 2 mètres de hauteur, l’année suivante à 3 mètres et pourquoi pas une autre année à 2,5 mètres.

Il faut cependant noter une exception pour les haies de bambous nains qui peuvent être taillés entre 5 et 10 cm mais juste avant la sortie des pousses.

Une homogénéité garantie

Le risque majeur que court une belle haie uniforme de thuya, cyprès, troène, laurier ou autres arbustes, est le dépérissement d’une ou plusieurs plantes. Toute l’harmonie s’en trouve rompue, et il faut souvent des années pour réparer la trouée, surtout si la haie à plusieurs décennies d’existence. Avec les bambous traçants (ce n’est pas le cas avec les cespiteux), rien de tel ne peut se produire. Tout au plus peut-on imaginer qu’un accident survienne : chute d’un arbre ou d’une grosse branche qui endommage localement la haie. La seule intervention qui s’impose constituera à dégager la cause du sinistre et couper les chaumes endommagés. La haie se reconstituera d’elle-même à l’identique, sans qu’il soit nécessaire de replanter et ce, en un temps record.

Notre conseil pour toute haie de bambous :

Associer en mélange au minimum 2 espèces ou variétés de bambou pour des raisons esthétiques.

Le saviez-vous ?

Les premiers jardins-labyrinthes apparaissent au XVe siècle.